La sonnerie vient de se taire. Cette année encore elle nous pousse à penser que nous seuls, Am Israël, debout et vivant, devons dire et perpétuer ces mots « plus jamais ça ».

Devant les nations indifférentes, la bête immonde pointe son nez nauséabond dans l’espoir de « finir le travail » et le peuple d’Israël, à nouveau, pense qu’il faut se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer. L’Etat d’Israël n’ose pas se débarrasser du « cancer » qui vit parmi et aux alentours, comme il le mérite, pour ne pas s’aliéner les nations.

  • Avons-nous oublié qu’à peine sortis d’Égypte Amalek nous a attaqués ?
  • Étions nous déjà le peuple d’Israël?
  • Vivions nous déjà sur la Terre qui nous a été DONNÉE par Le Maître du Monde ?

    Rien de tout ça !

    Et pourtant parce que les autres ont compris qui est Israël, ils ne respirent que pour nous éradiquer de la surface de la planète.
    Ça me fait réfléchir et vouloir plus encore être une vraie Bat Israël et non pas ressembler à ces nations qui nous execrent !!

    Celui qui a dit : « à Rome conduis toi en Romain » avait tort.
    Chaque année, au son de cette sonnerie, on nous rappelle notre différence.
    On se souvient jusqu’où ces nations ont poussé la sophistication pour nous détruire à tout jamais khas ve khalila.
    Cessons de nous souvenir et commençons b’HM à vivre en peuple libre et souverain sur sa Terre.
    Il me semble que c’est ainsi que les nations arrêteront de cogiter les plans les plus machiavéliques, les plus sinistres, les plus cruels contre nous.

    Une génération a été sacrifiée.
    À nous de faire en sorte que les générations futures vivent enfin en Bnei Israël ! Bnei Mal’heï haMela’him!!!

    Martine Sroussi, fondatrice de Feminin.co.il

Vidéo Léa Tov fondatrice GOLDA Magazine

Laisser un commentaire