Le 05 févr. 2014 par Desk Israël Science Info

C’est un événement d’un format très innovant que le KKL et Israël Science Info ont créé en invitant pour la première fois des particuliers à rencontrer des professionnels israéliens du high tech, ce 2 février 2014 au Palais Brongniart. Israël Science Info, partenaire média officiel du KKL, avait coorganisé le Pavillon Israël Innovation et les conférences, qui ont connu une formidable affluence ! Les exposants ont été très impressionnés par le nombre de visiteurs sur leurs stands et par la qualité des questions au cours des trois conférences animées par Esther Amar Kagan, fondatrice d’Israël Science Info, sur les thèmes des cleantech, des biotech et du high tech. L’auditorium dédié à l’innovation n’a pas désempli tout l’après-midi, certaines personnes ayant écouté les conférences debout.

Le N°13 d’Israël Science Info « L’audace créative au cœur de l’éco-système » a été disbribué à tous les participants et visiteurs du Pavillon Israël Innovation.

Esther Amar Kagan et Yair Shamir, Ministre israélien de l'Agriculture

Yair Shamir, Ministre israélien de l’Agriculture et Esther Amar Kagan, fondatrice d’Israël Science Info

Les sociétés Netafim, Given Imaging, IceCure, Chip PC, Parko, Pharmaseed, The Sockee, BackBox ont pu présenter leurs activités à des centaines de visiteurs, composés de particuliers mais aussi de nombreux professionnels, passionnés par la capacité innovatrice des entreprises israéliennes. Ce pavillon Israël Innovation a été « un immense succès » de l’avis général des sociétés israéliennes et des visiteurs.

Les sociétés israéliennes ont su s’adapter à ces visiteurs d’une curiosité insatiable qui les ont bombardés de questions toute la journée.

Des conférences high tech pleines à craquer !

Des conférences high tech pleines à craquer !
Selon Bruno Montagnon, directeur commercial et marketing de Netafim France « ce fut un moment inoubliable, nous sommes heureux d’y avoir participé, l’ambiance était chaleureuse et les questions des participants aux conférences très intéressantes ».

Conf cleantech, de g. à d. : Esther Amar Kagan, Norbert Lypsicz, Bruno Montagnon (Netafim) et Simon Skira (Ecole d'ingénieurs Sami Shamoon)

Conf cleantech, de g. à d. : Esther Amar Kagan, Norbert Lipszyc, Bruno Montagnon (Netafim) et Simon Skira (Ecole d’ingénieurs Sami Shamoon)

Pour le CEO de la société israélienne IceCure, Hezi Himelfarb, qui a présenté sa technologie de cryoablation en compagnie de sa collaboratrice Meirav Dudek, « ce fut une opportunité exceptionnelle de faire connaitre ma technologie sur le marché français ».

Le CEO de la start-up israélienne Parko, Tomer Neuner, accompagné de Raphaël Salama, CEO de Parko France, a décrit l’application smartphone Parko qui permet de trouver une place pour se garer, devant une salle de conférence pleine à craquer.

Le CEO de la start-up israélienne The Sockee, Tal Shahar a fait une démonstration de son dispositif qui permet aux personnes souffrant du dos d’enfiler leurs chaussettes sans se baisser. « Il était capital pour moi de participer à ce type d’événement qui accueille massivement le grand public, car je suis à la veille du lancement d’une grande campagne de marketing. Cette opportunité tombait à pic ».

Tania Rémy Halimi, Product & Clinical Manager de Given Imaging France a présenté la Pillcam intestin grêle et côlon et a rappelé que « cette technologie israélienne est utilisée par tous les hôpitaux français (vidéocaméra Pillcam SB) ».

De g. à d. : Hezi Himelfarb (IceCure), Tania Rémy Hamili (Given Imaging), Revital Rattenbach (Pharmaseed), Tal Shahar (The Sockee), Muriel Touaty (Technion)

Conf biotech, de g. à d. : Hezi Himelfarb (IceCure), Tania Rémy Hamili (Given Imaging), Revital Rattenbach (Pharmaseed), Tal Shahar (The Sockee), Muriel Touaty (Technion)

Revital Rattenbach, directrice de Pharmaseed Europe (société israélienne) a pu expliquer l’enjeu essentiel de la recherche pré-clinique dans la mise au point des nouvelles thérapies cellulaires. « C’est de l’avenir même de la médecine dont nous parlons, car la thérapie cellulaire permettra de réparer des organes, des tissus, des os » a appuyé Revital Rattenbach.

Muriel Touaty, Directrice générale du Technion France, a rappelé la place spéciale qu’occupe le Technion dans l’innovation high tech et a salué le travail d’Esther Amar Kagan dans l’organisation professionnelle de ces conférences et de ce salon high tech. « J’insiste sur l’importance capitale de l’événement du KKL, qui vise à montrer à des participants de toutes origines l’universalité d’Israël dans les domaines du high tech » a-t-elle souligné.

Le directeur de Chip PC France, Dan Amsellem a indiqué avoir eu de très bons contacts avec des collectivités locales sur son stand et a pu valoriser les réussites de cette société isréalienne en France.

Tomer Neuner, CEO Parko au pupitre, puis Thierry Tomer Neuner, CEO Parko au pupitre, puis Thierry Guenoun (BackBox), Gary Cohen (Deways) et Dan Amsellem (Chip PC)

Conf high tech : Tomer Neuner, CEO Parko au pupitre, puis Thierry Guenoun (BackBox), Gary Cohen (Deways) et Dan Amsellem (Chip PC)

Gary Cohen, fondateur de la start-up française Deways, dont l’un des actionnaires est israélien, a ainsi qualifié le format de l’événement : « du jamais vu ! Pour une fois, nous avons pu nous adresser autant à des particuliers qui seront nos utilisateurs finaux, qu’à des professionnels qui pourraient être tentés d’investir dans notre technologie. »

Antoine Bebe, créateur du Crazy Strudel Festival dédié à l’innovation et à l’esprit d’entreprise, et participant aux conférences a beaucoup apprécié la modération des tables rondes : « Esther a su vulgariser à tout moment les propos des conférenciers lorsqu’ils étaient très techniques, et permettre ainsi à des participants de tous horizons, particuliers et professionnels de profiter pleinement des conférences et de saisir les enjeux des technologies présentées. »

Par ailleurs, les universités israéliennes qui disposaient d’un stand non loin du pavillon Israël Innovation, ont été ravies d’être associées à cet événement et ont reçu de nombreux visiteurs tout au long de la journée : le Technion, l’Université Hébraïque de Jérusalem, l’Institut Weizmann, l’université de Tel Aviv, l’université de Haïfa, l’université Ben Gourion du Negev, l’école d’ingénieurs Sami Shamoon, le Jerusalem College of Technology, l’hôpital Hadassah.

Le salon du KKL « Israël aujourd’hui et demain » a accueilli plusieurs milliers de personnes au Palais Brongniart le 2 février dernier. Sept espaces thématiques étaient consacrés à l’agriculture, au sionisme, à la littérature, à l’immobilier, à l’Alyah, au village du KKL, et à l’art et la culture.

Crédit photos : Marc Ouaki.

Laisser un commentaire