90000 ₪ est la compensation due à un mineur qui s’est gravement blessé avec un container de recyclage de bouteilles plastique  à Ashdod
La famille d’un petit garçon de 4 ans qui s’est coupe le pouce avec un container de recuperation de bouteilles en plastique à Ashdod recevra une indemnité compensatoire de 90 000 ₪ suite a une plainte déposée par les parents contre la ville et contre la société de collecte pour le recyclage des contenants plastique de boissons.
La plainte a été déposée par l’avocat Oren Amsalem Magistrat a la  Cour de Tel-Aviv, en octobre 2010 démontrant  que lorsque le garçon est allé mettre une bouteille dans le collecteur prévu a cet effet, installe dans le parc de son quartier, son doigt a été pris puis sectionne dans une décoration en forme de fleur et de pétales métalliques.
8792 conteneur recyclageMaitre Amsalem a fait valoir que la municipalité et la société ont mis en place un container dans une zone inadaptée en raison de sa proximité avec la fréquentation d’enfants d’une part et que l’aspect décoratif d’une fleur de couleurs vives de style naif a amoindri le danger et le risque de sécurité pour les enfants, sans mention aucune d’avertissement.

Le jour de l’accident, le garçon a été transporté par ambulance à l’hôpital. La tentative de lui remettre son pouce en place s est avérée   infructueuse, et l’expert médical qui a examiné l’enfant en a déduit un taux d’incapacité permanente de 5% .

La revendication de M. Oren Amsalem a porte sur la compensation des parents pour la perte de revenus en raison de la garde de l’enfant au cours de la période de récupération et de la compensation des frais médicaux, ainsi que pour la douleur et la souffrance occasionnées a l’ enfant.

La municipalité d Ashdod a fait valoir en défense que la personne responsable de l’accident survenu est un grand-parent qui a commis une faute exclusive et / ou de négligence contribuant de manière significative au manque de surveillance et d’attention portes a l’égard de l enfant pour sa sécurité.
La société a fait valoir, entre autres pour sa défense, que l’accident était dû à la négligence du mineur et de ses parents.
Les deux accusés ont cherché à rejeter la demande purement et simplement et a incomber a ces derniers l’ integralite des frais et conséquences.
Le verdict de la Cour de Tel-Aviv c’est traduit par l’accord suivant : la Société paiera une compensation de ₪ 81 000 a l’enfant, tandis que la municipalité versera une indemnité de 9.000 ₪.

Reuven Kaplan
journaliste

Laisser un commentaire