Le supermarche Yohananof d’Ashdod a remplacé les travailleurs juifs dans les départements de la viande et de la volaille par des travailleurs arabes.
Chaque jour ces travailleurs arabes utilisent les couteaux de boucher pour couper la viande ce qui ne rassure pas leurs collègues juifs passés  de 15 a 3 personnes.

Monté de France pour l’un d’entre eux, il s’étonne de cette décision  : j’ai « échappé aux Arabes en France, je suis venu en Israël, et je les retrouve sur mon lieu de travail. Il poursuit « chez Yohananoff, une chaîne de supermarché très connue, la réaction des clients et des employés est très importante pour nous  » déclare t il.

Il y a deux  semaines que la direction de Yohananof Ashdod a décidé de faire des changements dans le personnel. Selon les déclarations des employés,  ils ne sont plus que 3 anciens employés a travailler dans le département de la viande et des volailles, les autres ont ete remplaces par de nouveaux travailleurs arabes. Les dirigeants de la Direction générale leur ont donne trois options au choix :
1/ continuer à travailler ensemble avec les nouveaux travailleurs,
2/ la deuxième option est de passer à d’autres départements de la branche
3/ la dernière option est de démissionner et de recevoir toutes les indemnités qui leur sont dues par la loi .

De nombreux employés du magasin ont choisi de quitter cette société ou ils ont choisi de changer de service pour ne pas perdre leurs moyens de subsistance. La peur parmi les travailleurs qui ont maintenu leur fonction dans ce service suivent la situation sécuritaire de très prés.

Un des employés du rayon qui y travaille depuis plus de 6 ans et vivant à Ashdod, a déclaré qu il avait peur. « Il y a quelques semaines, ont nous a annonce que des  changements allaient avoir lieu dans le service. Nous avons dit ok pas de problème. Quand les ouvriers sont arrivés nous avons été surpris. Les jeunes Arabes prient dans les chambres froides et les travailleurs de l’entrepôt ont de grands couteaux dans leurs mains et nous avons peur ». Cette peur s’explique aussi par le fait que cette situation est inconcevable pour eux. Ils n’ont pas quitte la France pour se retrouver dans une situation de ce type, « nous nous sommes échappés de France à cause de cela et maintenant nous sommes en face du problème».
yohananof

Selon les allégations soulevées par son ami qui l’a rejoint, « pour Yohananof, ca revient probablement moins cher d’employer des Arabes a notre place. » Il poursuit : ces  conditions étaient très bien, les employés des succursales fonctionnaient  très bien et ils étaient très satisfaits, mais maintenant il y a la peur dans l’air. Personne ne veut perdre son emploi, mais en même temps il est impossible de travailler de cette façon. » Un autre aspect a ne pas négliger : lorsque des clients « arrivent chaque jour avec leurs dizaines de demandes ils se rendent compte que tout le service a change. Même les clients sentent ce que nous ressentons ».

Les responsables du magasin ont dit qu ils allaient faire leur possible pour rétablir l’ordre. Le directeur de la succursale Joseph Shiloni dit qu’ils ont l’habitude et qu ils vont tout faire pour rétablir l’ordre.Selon la loi, ils doivent embaucher des travailleurs sans distinction de religion, de race ou de sexe. En conséquence, la direction est dans une « Clashing » ‘. Un autre détail intéressant c’est que le directeur de la succursale Joseph Shiloni qui se rend tous les jours dans le magasin est lui-même un père endeuillé qui a perdu son fils Almog Shiloni en fin d’année année dernière dans une attaque qui a eu lieu à Tel Aviv a la station centrale de bus.

Le propriétaire de cette chaîne de magasins, Ethan Yohananof a declare :  « Nos clients et nos employés sont très importants pour nous, nous les écoutons encore plus. Nous allons nous assurer que tout va rentrer dans l’ordre ».

adapte par ashdodcafe.com
source http://ashdod10.co.il/

Laisser un commentaire