photo Daniel Peleg

Rencontre festive avec le Professeur Arie Vardi et les gagnants du concours  «pianistes pour toujours» – Le concours national des jeunes pianistes à travers les âges, à l’occasion du dixième anniversaire de la compétition. 

Ce n’est pas tous les jours qu’un lauréat du prix d’Israël vient à Ashdod.
Il est conseillé aux mélomanes où qu’ils se trouvent de participer à la rencontre festive qui aura lieu au centre MONART sous la direction du professeur Arie Vardi.

Cette rencontre sera composée de deux parties.
En première partie aura lieu un concert suivi d’une conférence de Vardi ayant pour thème « une fille nommée Ondine »  personnage de nombreux contes : « Ondine » est le nom d’une nymphe de la mythologie germanique sur laquelle De La Mote Fouquet a écrit en 1811 une nouvelle  très  réussie, dont des copies étaient disponibles en Europe, traduites dans différentes langues.
Basés sur cette nouvelle furent écrits entre autre des opéras composés par Tchaikovski, E.T.A Hoffman, le Ballet de Henz ainsi que des morceaux pour piano de Debussy et Ravel.

L’intrigue est basée sur une nymphe des eaux prénommée Ondine, fille du roi des mers, qui grâce à l’amour qu’elle portera aux hommes rendra son âme éternelle. L’histoire traite du désir de l’âme, son arrivée sur la plage, sa vie parmi les humains, son suicide, et la crise qui l’a amenée à tuer son ancien amant. Son personnage artistique a beaucoup influencé  la prose, la poésie, la peinture ainsi que la musique de compositeurs tels que Chopin, Debussy et Ravel  qui n’ont pu que succomber à son charme – Arie Vardi fera la démonstration du caractère et de la complexité de l’œuvre dans les compositions musicales.

Arie Vardi, professeur et chef d’orchestre, professeur à l’école de musique du nom de  «Buchman-Moreau » à l’Université Tel-Aviv  ainsi qu’à la Hochschulefür Musik de Hanovre, lauréat du prix d’Israël en 2017, il s’est vu décerné également le prix Chopin et le prix UNESCO. Il a atteint un statut international qui en fait l’un des meilleurs musiciens d’Israël. Vardi, a commencé sa carrière sur scène par des concerts à l’âge de 15 ans.

il animera lors de la deuxième partie de cette rencontre, un débat qui aura pour thème les concours de piano, avec la participation de lauréats de concours de piano, la participation des gagnants du concours ″piano pour toujours″ et pour toutes les générations, d’autres invités seront présent.

Vendredi, 21.12 au  centre culturel Monart-13:00, L’événement est ouvert au public.

Traduit et adapté par Ashdodcafé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.