La Knesset a adopté lundi une loi historique contre la prostitution qui fait de  »l’embauche » de travailleuses du sexe un crime plutôt qu’un travail lui-même.

La loi fait d’Israël le 10ème pays à instituer ce qu’on appelle le «modèle nordique» de lutte contre la traite des êtres humains et la prostitution. La loi a été adoptée avec l’approbation de 34 députés, aucun ne votant contre, sur le fil avant les élections du 9 avril.

Selon le ministère de la Protection sociale, 14 000 personnes sont impliquées dans le  »commerce du sexe » en Israël, dont 3 000 mineurs, et 76% cesseraient cette activité si elles le pouvaient. La durée de vie moyenne d’une prostituée en Israël est de 46 ans. 

Maintenant, un nouveau délinquant se verra infliger une amende de 2 000 NIS pour avoir embauché ou tenté d’engager une prostituée et de 4 000 NIS pour de nouvelles infractions. Cela permet également de porter plainte et de condamner le contrevenant à une amende allant jusqu’à 75 300 NIS. Cette loi permet au ministère de la Justice la possibilité d’instituer d’autres sanctions, telles que les «écoles John», destinées à éduquer ceux qui paient pour avoir des relations sexuelles.

Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire