Le comité des licences de la municipalité d’Ashdod a récemment approuvé le plan d’accès à la Marina. Aujourd’hui, nous présentons pour la première fois ce qui va devenir la « porte d’entrée » de la Marina.

Après des années de négligence dans la zone de la Marina,  les choses semblent bouger. Le comité des autorisations de la municipalité a approuvé le plan de construction de la Marina, qui comprend un pont piétonnier et un café.
Il convient de rappeler qu’un lac artificiel est également censé être construit. Le début des travaux n’est pas encore connu.

Après la publication des simulations et l’approbation du plan, le maire Yehiel Lasry a déclaré: « Nous poursuivons avec un formidable élan nos plans d’aménagement pour positionner Ashdod en tant que ville touristique de premier plan en Israël.
Aujourd’hui, je suis heureux de vous présenter la nouvelle Marina, plan approuvé par le comité des autorisations avant de délivrer des permis de construire.
L’extension unique et accueillante, l’élégant pont, les cafés et boutiques, les hébergements où vous séjournerez, vous permettront de vivre des moments de magie inoubliables »

La Marina est un espace public d’environ 57 dunams. Au centre de la marina, une place de 40,3 dunam est prévue, y compris un lac de villégiature de 17,6 acres désigné «espace public pour le lac».

Le centre de la Marina et la zone publique centrale de Tabura se trouvent sur la promenade de la plage, qui est à un stade avancé de sa planification (la tayelet est la continuation de la promenade de la rivière Lachish, le long des plages de MiAmi, Lido, Kchatot et elle continue au sud en direction des plages de Youd Alef et de Hamzuda).

Cet axe est une zone de loisirs et de tourisme comprenant un vaste espace public dans  lequel se trouve le lac.

L’axe du boulevard Menachem Begin se termine au rond point des voiles et, de là, une large descente est prévue vers le centre de la zone publique ouverte et au lac qui s’y trouve.

Autour de la zone publique, qui comprend le lac ainsi que des zones commerciales, il est prévu pour le divertissement et le tourisme une sorte d’arche arrondie qui couvre tout le centre.

Les commerces seront construits au rez-de-chaussée et au-dessus, il y aura une rangée en arc de cercle d’hôtels en terrasse sur 3 étages.

La zone commerciale et touristique sera située sous une rangée de colonnes, telle que la promenade en bord de plage d’Eilat.

Les zones commerciales comprendront des restaurants, pubs, magasins d’articles liés au tourisme et aux loisirs, etc. Tous les magasins seront tournés vers la place et le lac.

Des spectacles pourront  également être organisés pour les touristes sur la scène située à l’extrémité ouest, près du port de plaisance, qui jouxte le lac, tandis que le public et les vacanciers dans les cafés et restaurants pourront regarder les spectacles sans être dérangés par le lac.

Dans le même temps, le trafic pourra longer la promenade de la plage et le centre-ville. Le lac contiendra de l’eau salée (de la mer) et sera également utilisé pour des activités sportives telles que les kayaks, les barques, les pédalos comme dans le parc national de Ramat Gan et même des gondoles.

Veuillez noter que toute la zone commerciale et les hôtels fonctionneront toute la journée, du matin au soir.

Au début des années 1980, une marina était prévue
dans la zone centrale d’Ashdod.
Dans ce plan, un port de plaisance d’ environ 550 navires, était prévu. La société Marina a été autorisée à construire 220 logements.

En 1993, un nouveau plan a été préparé, déterminant que le nombre total de logements requis pour la faisabilité économique du projet devait etre de 936.

Les dommages causés à la plage ont été compensés par la promesse faite aux habitants de la ville que, dans le cadre de ce plan, « un lac et une promenade touristique l’entourant feraient partie du centre de divertissement de la Marina ».

En 1998, le comité local a lancé un plan proposant la création d’un lac de villégiature interne, une île touristique séparant le lac de son ancrage, créant une abondance de promenades pour les visiteurs. « Ce changement permet une connexion plus étroite entre le centre ville et le port de plaisance, tout en exploitant la topographie qui descend vers l’eau.
Plus de «filet» à l’arrière de l’ancrage, mais un amphithéâtre urbain surplombant l’eau.  »

En 2002, une nouvelle initiative a été présentée par les initiateurs du programme, en coopération avec le comité local. Les initiateurs du plan ont informé le comité local qu’en raison d’une chute spectaculaire de la demande de commerces et de bureaux, ils n’avaient pas pu respecter l’accord et développer les réalisations publiques qui leur incombaient (selon le contrat initial conclu entre l’ILA et les entrepreneurs de résidences).
Les points principaux du plan étaient une augmentation supplémentaire de 35% des droits au logement par une réduction significative de construction de bâtiments d’habitation et  commerciaux. Le lac a également été annulé et la zone publique centrale a été réduite.

Le 25 mai 2005, le plan a été discuté – le comité a décidé quil ne serait pas correct d’approuver le plan proposé avant que d’autres modifications ne soient apportées ». Parmi elle se trouve la référence au lac : au cas où la municipalité déciderait de ne pas choisir l’alternative lacustre, la possibilité d’organiser un port de plaisance et de pêche dans une zone fermée de la marina serait explorée.  »

Le 25 janvier 2006, un comité spécial a décidé d’approuver le plan. L’une des conditions d’approbation du plan est la suivante: « Le comité local est habilité à décider s’il souhaite des espaces verts, des fontaines d’eau ou le lac.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous rendre en mairie, service de l’urbanisme.

Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.