Me. Yomtob Kalfon, 17 e de la liste Yamina (« à droite ») dirigée par Ayelet Shaked, nous parle de son parti en vue des élections à la Knesset du 17 septembre 2019. 

Ashdodcafe : Yamina, votre parti, est dirigé par la très populaire Ayelet Shaked, quels grands thèmes Ayelet Shaked veut-elle mettre en avant dans ces élections ?

Yamina réunie les partis du sionisme religieux et de la droite idéologique se trouvant à la droite du Likoud. Ayelet Shaked et l’équipe de personnes expérimentées qui sont à ses cotes veulent défendre la sécurité et l’intégrité territoriale de la Terre d’Israël, l’Identité Juive, la réforme du système judiciaireetle renforcement d’une économie libre qui soit profitable pour tous. Ayelet Shaked, Naftali Bennett ont déjà fait leurs preuves dans les précédents gouvernements comme étant des ministres efficaces qui mènentà bien les reformes. Ayelet Shaked a la poigne pour pouvoir tirer le prochain gouvernement vers sa droite, tant pour mener une politique plus offensive contre le Hamas a Gaza, tant sur les reformes de la Justice ou dans le domaine économique etc.

AC : Oui, mais justement en parlant de la droite, qu’est ce qui vous différencie du Likoud de Netanyahou, en d’autres termes pourquoi voter Yamina alors qu’il y a le Likoud ?

Yamina est plus à droiteque le Likoud et est plus déterminée sur des sujets tels l’opposition à la création d’un Etat palestinien, la politique sécuritaire, l’annexion de la Judée Samarie, la défense de l’Identité Juive ou bien la fin de l’hégémonie des anciennes élites de gauche dans les institutions du pays. En votant Yamina vous garantissez que Netanyahou, que Yamina soutient au poste de premier ministre, constitue après les élections une coalition avec les partis du bloc de droite et non un gouvernement d’union nationale avec le Centre et la Gauche.

AC : Il existe un autre parti sur votre droite, Ozma Yehudit comment se fait-il qu’il ne se soit pas uni avec vous ?

Des efforts importants ont été mené pour réaliser cette union, a l’image de ces des différentes composantes de Yamina (Nouvelle Droite, Bait Yehudi et Ihud Leumi).Je ne sais pas si ce sont des raisons d’égos, de manque de rationalité sur leur réelle force électorale, ou autres, qui ont fait qu’Ozma Yehudit n’ait pas intégrés l’union, il n’empêche que ce qui compte à présent c’est la victoire de la droite. Voter pour des partis qui n’ont probablement aucune chance de passer le seuil d’éligibilité c’est faire perdre la droite et risquer une nouvelle catastrophe comme Oslo ou l’expulsion du Goush Katif.

AC : Vous qui êtes le candidat francophone de Yamina, quel est votre programme en faveur des olim de France ?

Yamina est le seul parti réellement engagé pour les Olim francophones. Nous avons co-écrit avec Qualita et les dirigeants d’associations un plan complet pour la Aliya francophone qui comprends 5 volets – Emploi, Education, Logement, Reconnaissance des diplômes /facilitation de la bureaucratie et l’aide aux Communautés (synagogues, associations). Nous voulons que soit créée une administration spécifique aux olim francophones (sur le modèle de Nefesh Benefesh des anglo-saxons).

Le fait que ces dernières années le ministère de l’intégration ait été tenu par le parti russophone Israël Beiteinu de Liberman a causé beaucoup de tord à la Aliya francophone, il est temps d’avoir une  administration qui s’occupe réellement des francophones. Nous avons pour ambition d’obtenir un budget annuel de près de 100 millions de Shekels pour la réalisation de ce plan – mais pour cela nous devons être assez forts et avoir assez de mandats pour Yamina afin d’intégrer ce plan dans les accords de coalition.

Communiqué de presse Yamina
Ashdodcafe@gmail.com

 

Laisser un commentaire